Valeo

Bienvenue chez Valeo

Veuillez sélectionner votre pays

map
Faites défiler l’écran pour accéder au site du Groupe

L’avenir de la conduite : Valeo au CES 2017

Le groupe Valeo | #ConduiteIntuitive

Chaque année, en janvier, le CES de Las Vegas (autrefois connu sous le nom du Consumer Electronics Show) accueille les technologies du monde entier. L’édition 2017 qui s’achève tout juste a connu une fois de plus un franc succès. Petites et grandes entreprises de divers secteurs sont venues à la rencontre des investisseurs et des journalistes pour leur présenter leurs toutes dernières innovations. Au cours de ces dernières années, l’industrie automobile est passée du statut d’outsider à l’une des industries phares du salon. Guillaume Devauchelle, Vice-Président Sénior du département Marketing Produits et Directeur R&D du Groupe, nous donne un aperçu de ce qu’a représenté le CES 2017 pour Valeo.

Valeo a participé pour la première fois au CES en 2014. Pourquoi un salon comme le CES est-il attrayant pour un constructeur automobile ?

Guillaume Devauchelle : Valeo n’aurait pas eu d’intérêt à participer au CES dans les années 2000 mais aujourd’hui notre participation est attendue, en particulier parce que l’innovation fait partie intégrante de notre business model. Le CES a élargi son spectre afin de mettre en valeur l’innovation en général plutôt que de la restreindre aux produits strictement électroniques. Ce passage de cap se ressent notamment à travers la décision des organisateurs du CES de revoir officiellement le nom du salon pour le rebaptiser tout simplement CES. Tous secteurs confondus, les entreprises transforment de simples produits en des technologies omniprésentes et transversales. Autrefois, les stars du CES étaient des objets indépendants comme le Walkman ou les consoles de jeu vidéo. Aujourd’hui, les règles du jeu ont changé : ce sont des objets connectés, la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle, etc. Toutes ces innovations sont évidemment liées à notre secteur lorsque nous parlons de voiture autonome.

Avec autant de constructeurs automobiles au CES, on dirait presque le salon de l’automobile de Las Vegas. Quelles ont été les principaux enseignements que Valeo a tiré de ce salon ces dernières années ?

GD : L’année 2015 a probablement été l‘année phare de la voiture autonome au CES,  lorsque son potentiel a commencé à être mis en lumière, même pour l’usage des particuliers. Nous étions présents à ce moment-là et nous en avons donné un aperçu aux journalistes du Valeo Cruise4U en les emmenant faire un tour en voiture autonome le long du Las Vegas Strip.

L’industrie a réellement percé en 2016 et ceci en dit long sur un tournant dans notre culture : l’objectif n’est pas de présenter un modèle unique mais plutôt un ensemble de technologies au service de la conduite autonome, de la sécurité du conducteur et de l’interaction entre le conducteur et son environnement, et bien d’autres innovations. C’est exactement la vision de Valeo.

Je rajouterais que la France continue de se faire fortement remarquer au salon. Le pays a représenté la troisième délégation de l’édition 2017 avec 238 participants dont 172 étaient des start-up, juste derrière les États-Unis et le Canada. C’est un excellent résultat pour une entreprise comme Valeo pour qui la recherche et le développement sont essentiels. Nous espérons que cela se maintienne.

Qu’attendez-vous de l’édition 2017 en particulier ?

GD: Le CES est un moment privilégié pour présenter des solutions à la pointe de la technologie mais aussi pour se faire une idée de ce que font nos pairs de l’industrie, les jeunes créateurs d’innovations et les autres secteurs. Il y a trois tendances révolutionnaires qui ont actuellement un impact sur l’industrie et cette année nous étions particulièrement impatients de voir comment notre secteur évolue dans son ensemble.

Et alors, quelles sont ces trois tendances? Tout d’abord, le moteur se modifie à travers son électrification et le succès des systèmes de propulsion hybride. Deuxièmement, le public commence à comprendre que la conduite autonome est un moyen de transport réel et viable. Enfin, la mobilité devient de plus en plus digitale, ce qui pousse certains utilisateurs à apprécier l’auto-partage.

Pour Valeo, l’objectif dans les prochaines années devrait être de transformer la mobilité en une activité plus écologique, autonome, confortable et commune. En quelques mots, réinventer l’utilisation du véhicule et l’expérience de conduite !

GD: Actuellement, une des tendances clés du secteur peut se résumer ainsi : « plus autonome, plus électrique ». Nous avons présenté notamment le eCruise4U de Valeo : la première voiture autonome capable de conduire à petite vitesse en mode électrique, tout en offrant la sécurité et le confort. C’est un bon exemple de ce que nous pouvons accomplir lorsque des technologies à la disposition de Valeo sont utilisées simultanément.

Nous avons également présenté notre système XtraVue doté de caméras connectées qui éliminent les obstacles visuels et aident le conducteur ou la conductrice du véhicule à voir ce qu’il se passe sur la route, même au-delà de son champ de vision.

Le 360AEB (Automatic Emergency Braking) Nearshield et son système de caméras et de capteurs offrent une vue de 360 degrés autour du véhicule qui prévient le conducteur ou la conductrice des obstacles potentiels et surtout qui permet le freinage automatique du véhicule pour éviter l’impact.

Les autres innovations sont utlisées dans le cadre de l’approche intelligente de la conduite de Valeo : faire de l’habitacle un endroit plus sécurisé et confortable, plus facile à utiliser et adapté aux besoins éventuels des conducteurs et des passagers. La réaction des visiteurs sur le stand de notre Cockpit « L’expérience de voyage » a été positive et encourageante. Il s’agit d’un cockpit intégralement futuriste que nous utilisons pour présenter les solutions que nous avons trouvées pour proposer une autre utilisation du véhicule, depuis la luminosité intérieure jusqu’à la température, en passant par le parfum à l’intérieur de l’habitacle.

Les start-up sont de plus en plus présentes au CES et sont porteuses d’innovations. Elles développent aussi des partenariats avec de plus en plus d’acteurs du marché. Cela a-t-il de un impact pour Valeo ?

GD : Les partenariats sont en effet très importants, qu’ils concernent des start-up, des institutions éducatives ou d’autres acteurs… elles ont donc une importance forte pour Valeo. Nous avons présenté le résultat d’un partenariat avec la start-up CloudMade qui développe des solutions automobiles basées sur le traitement des données en masse. L’idée paraît presque sortie d’un roman de  science-fiction : il s’agit de créer un processus d’apprentissage symbiotique entre la voiture et le conducteur. En unissant nos forces, nous avons créé un système capable d’analyser les habitudes du conducteur, d’anticiper ses besoins et de le protéger. Nous sommes allés jusqu’à présenter ce produit innovant dans des conditions de conduite réelles ! C’est le type d’innovation qui transforme l’expérience de la conduite. C’est pourquoi nous l’avons présenté au CES.

 

Valeo au CES 2017
Valeo au CES 2017
Valeo au CES 2017
Valeo au CES 2017
Valeo au CES 2017