Tout a commencé en 1923 par la fabrication de garnitures de freins et d’embrayages dans un atelier à Saint-Ouen (région parisienne). 90 ans plus tard, Valeo, partenaire des plus grands constructeurs et présent dans 29 pays, est l’un des premiers équipementiers automobile mondiaux.

1923-1961 - Les débuts

1923-1961 - Les débuts

En 1923, Eugène Buisson, le distributeur en France des garnitures de freins Ferodo, ouvre à Saint-Ouen des ateliers pour produire, sous licence, ses propres garnitures de friction. Ainsi naît la Société Anonyme Française de Ferodo (SAFF).

En 1932, l’entreprise élargit son activité à la production d’embrayages et la SAFF entre en bourse. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’entreprise dispose de la quasi-totalité des brevets concernant les embrayages.

Pendant la guerre, lors de la bataille de Falaise en 1944, ses usines de Normandie sont partiellement détruites et à la Libération de Paris, les ateliers de Saint-Ouen (garnitures de friction et embrayages) sont gravement endommagés.

Dans les années 50, l’entreprise se modernise et se développe hors de la région parisienne en construisant de nouvelles usines, notamment en Normandie (garnitures de friction) et à Amiens (embrayages).

En 1953, l’entreprise a 30 ans. Les embrayages, dont la technologie est en constante évolution, deviennent sa première activité.